ENVIRONNEMENT - Qui veut sauver l'espèce humaine ? Dialogue Corinne Lepage / Jean-Pierre Dupuy

Publié le par Julien Charnay


Légende Photo                                   

 





Numéro 10 - Mai 2007


Il y a un paradoxe de l'écologie. D'un côté, tout le monde est d'accord… La dégradation de l'écosystème par l'activité humaine fait peser de lourdes menaces sur l'avenir. Le rapport de l'économiste sir Nicholas Stern, rendu le 30 octobre 2006, prévoit que les conséquences du réchauffement climatique seront aussi graves que celles de la crise de 1929 ou des guerres mondiales. La bouffée d'enthousiasme suscitée par le pacte écologique de Nicolas Hulot (lire son dialogue avec Edgar Morin dans Philosophie magazine numero 6) ou les échos de la sortie internationale du documentaire choc de Davis Guggenheim avec Al Gore, Une vérité qui dérange, témoignent d'une prise de conscience du public. Il faut faire quelque chose, on doit agir de toute urgence. Certes… Mais nous ne savons pas contre qui, ni par quels moyens.

Comment battre le rappel ?  Drôle de combat où il n'est guère d'ennemis menaçants contre lesquels s'élever. L'humanité doit s'affronter elle-même. Notre modèle de développement, fondé sur la croissance et la maximisation des intérêts de chacun, apparaît chaque jour moins tenable. Le devenir de l'homme sur Terre fait-il suffisamment sens pour que nous acceptions de revoir nos modes de vie ? L'écologie renvoie peut-être beaucoup plus à des thématiques spirituelles qu'on ne le dit généralement. Elle pose directement la question de l'Apocalypse, du renoncement au matérialisme, de la restriction de la consommation, de la tempérance, de la limite à assigner aux pouvoirs de l'homme, de la transcendance.

C'est cette dimension peu visible de la pensée écologique que révèle ce dialogue entre l'ancienne ministre de l'Environnement du gouvernement d'Alain Juppé et actuelle présidente du parti écologique Cap 21, ­Corinne Lepage, et le philosophe Jean-Pierre Dupuy, professeur à l'université de Stanford (Californie). Auteur aux éditions du Seuil de Pour un catastrophisme éclairé : quand l'impossible est certain et de Retour de Tchernobyl : journal d'un homme en colère, il a contribué à l'élaboration du programme de la candidate à la présidentielle de 2002, ralliée à la démarche de François Bayrou. Tous deux cherchent des solutions à cette difficulté majeure : peut-on faire de la politique avec des bons sentiments ?

 

Publié dans Presse écrite

Commenter cet article